Léticia Gayet • Graphiste

ARTICLE   [ Les alternatives ]

Evènement le Labo des initiatives citoyennes  
[ Pascal Reynaud ]

Vous êtes ici !    > Article     > Pascal Reynaud

[Conférence Gesticulée animé par Pascal Reynaud : "le courage"]   info Labo suivre sur Facebook

Samedi 11 octobre - Ecole Polytech - Montpellier - (Salle l’amphi) à 11h et 15h.

« Le courage c’est un muscle, il faut l’entraîner ! »

Pascal Reynaud invite chacun à construire sa propre émancipation culturelle, sociologique, politique et à devenir le héros de sa vie. Cette conférence décrit le processus qui permet de mettre en marche le courage en vous-même.




[ Interview atelier de Pascal Reynaud ]

Léticia : « Bonjour Pascal. Pourquoi avoir choisi cette forme de communication ? »

Pascal : « Il y a quelques années en arrière, je me suis dit j’arrive à un âge de m’a vit où j’avais envie d’être utile, je me posais des questions sur ce que je pouvais faire. J’ais essayé des actions qui n'attaquaient pas le problème à sa source.

Il y a 3 ans, j’ai été à une conférence de Christian Morin (*) sociologue, militant et auteur. Je me suis rendu compte que je voulais m’investir dans l’éducation populaire. Peu de temps après, je suis tombée sur les conférences gesticulées crées par Franck Lepage. »

*auteur de : éducation populaire et puissance d'agir, Les processus culturels de l'émancipation, L’Harmattan, 2010

Tous ces morceaux se sont imbriqués : Vouloir redonner du pouvoir au gens ; Un parcours personnel qui nécessite de trouver des ressources et les conférences gesticulées. En est ressortie le sujet du courage. Un ensemble qui s’interconnecte. »

Léticia « Comment appliques-tu le courage dans ta vie ? »

Pascal : « D’avoir pris conscience de notre fonctionnement, en faisant un balayage de ma vie. Je me suis rendu compte combien j’avais pu être lâche et combien le découragement pouvait me faire perdre mon temps. Combien de fois j’ai tourné autour du pot ! Aujourd’hui, je suis convaincu que ne pas faire preuve de courage va me couter beaucoup plus cher. C'est-à-dire, que lorsque l’on dit que la maladie est à 90 % psychosomatique, ça donne à réfléchir. Plutôt que dépasser le problème, on va se créer des maladies. »

« Le courage c’est un muscle, il faut l’entraîner ! »

« Il faut des outils pour acquérir de la confiance en soi. Elle s’acquière au travers d’actions qui vont permettre dans l’avenir d’affronter plus facilement les obstacles.
On a tous nos points faibles, nos points forts et nos névroses. Dans la vie on traîne nos valises qui vont nous freiner dans le cheminement et la réalisation de notre projet. Les connaitre permet de les dépasser ou de vivre avec. »

« Mais ce n’est pas suffisant, j’aborde le courage sous un angle plutôt sociologie, voir analytique, au niveau des obstacles. Le 1er, c’est au niveau cerveau reptilien limbique, c'est-à-dire que fournir un effort par définition, ça va être dur parce que cela va à l’encontre de ton instinct de survie. Ton cerveau veut que tu dépenses le moins possible d’énergie pour économiser. Ne pas prendre de risque de se mettre en danger. »

Léticia : « Qu’est-ce-qui ta donné envie de participer à cette journée du labo ? »

Pascal : « Le thème du labo correspondait tout à fait à ma conférence.
De plus, toutes les occasions d’expliquer sur scène le processus du courage et une source de grande motivation. Car j’ai envie que cela puisse servir en tant qu’outil pour réaliser ses propres projets. »

Léticia : En participant à cette journée as-tu des attentes particulières ? »

Pascal : « J’espère à la fin de cette journée, inciter à enclencher le processus du courage qui est fait de multiples ingrédients et d’en faire le bilan d’un point de vue personnel. Même s’il y a des grandes lignes qui peuvent s’appliquer à tout le monde. Il faut construire son propre courage, car chaque histoire est différente. J’aimerai aussi avoir des retours sur ma conférence, car elle est toujours en construction. Je continu sans cesse à la retravailler, pour toucher un maximum de personne de façon à ce qu’elle soit le plus utile possible. »

Léticia : « Peux-tu me dire ce que cette citation t’évoque ?
Qui veut faire quelque chose un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse "proverbe arabe" »


Pascal : « Ça m’évoque tout à fait ce que je fais. C’est fou la créativité qu’on peut utiliser pour créer la tangente, se trouver des excuses alors que cette créativité pourrait être utilisé dans une dynamique pour aller de l’avant, faire preuve de courage, d’initiatives, de trouver des moyens inventifs pour trouver des solutions. »

Léticia : « Merci Pascal pour ces informations. Rendez-vous le 11 octobre (Salle l’amphi) à 11h et 15h. »




- Vous pouvez suivre Pascal Reynaud sur facebook www.facebook.com/pascal.reynaud, vous y trouverez des références d’ouvrages, ses coups de cœur…

Découvrez-les le 11 octobre au Labo des Initiatives Citoyennes - Montpellier - Ecole Polytech - 9h/20h
Interview réalisée par Léticia Gayet le mercredi 24 septembre 2014.

info Labo suivre sur Facebook




A propos

Graphiste indépendante
Situé sur Montpellier, j'exerce aussi bien pour les particuliers, que les professionnels, des supports de communication print et web. Ce que je fais ! Je vous propose divers services, en mettant mon énergie à la valorisation de vos projets.
> Voir mes dernières réalisations